« Poétique de résistance: itinerrance » — Maison de la Poésie, 1er février 2017

 

 

L’Institut du Tout-Monde, fondé en 2006 par Édouard Glissant, continue de faire vivre la parole d’auteurs et de poètes engagés contre l’assèchement des imaginaires, oeuvrant toujours pour une « poétique de la relation », loin des systèmes de peur et dans la rencontre, avec une attention accrue aujourd’hui que montent encore les identitarismes, les clivages économiques qui poussent au départ, sinon à l’exil.

Le 1er février, à la Maison de la Poésie de Paris, s’est tenue la soirée « Poétique de Résistance: itinerrance », en présence de nombreux auteur(e)s engagés pour la liberté d’expression, de circulation des hommes et des cultures, parmi lesquels Patrick Chamoiseau, Souleiman Mohammad, Mounin Rahma, Dénétem Touam-Bona… Les voix s’y sont mêlées, entre auteurs et poètes vivants, ou interprètes cherchant à les faire revivre, comme les mots de Gaston Miron lus par Gabriel Tamalet, de Présences-Monde, lors de la soirée.

Vous pourrez en retrouver les images sur: http://m.culturebox.francetvinfo.fr/livres/patrick-chamoiseau-l-appel-d-un-poete-a-la-solidarite-envers-les-migrants-252511#xtref=http://m.facebook.com

Ainsi que le descriptif de la soirée sur: http://www.maisondelapoesieparis.com/events/poetiques-de-resistance-litinerrance/

http://www.tout-monde.com/poetiquesresistances2017.html

visionner la vidéo intégrale:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *